Chaque année, la semaine de la mode de New York accueille des icônes de la mode, mais pas cette année. Ainsi, les grands maîtres de la mode seront absents. Quelles sont les raisons qui peuvent fonder leur absence ?
Ci-après, des éclaircissements sur les motifs de leur absence.

La majorité des grands noms absents

Habituellement, la fête se passe souvent durant la semaine en présence des géants noms de la mode venant de tous les coins du monde. Mais cette année se veut particulière. De tous les grands influents du style, seul Tom Ford s’est fait annoncer par le comité syndical de la mode américaine (CFDA) pour une présentation le 17 février.
Pourtant, aucune mesure restrictive n’est prise pour prohiber les événements publics comme c’est le cas en France. Toutes les possibilités se révèlent acquises pour New York à proposer des expositions de mode pendant des événements.

Les mesures sanitaires

Pour participer à freiner la propagation de la Covid-19, le syndicat a opté pour d’autres possibilités de présenter les créations. Ainsi, des plateformes digitales sont mises en place pour faciliter l’exposition des nouveautés, notamment le site du nom de Runway360 qui est proposé par le CFDA.
Pour ce fait, un nouveau calendrier se révèle disponible pour un événement en ligne après la date du 17 février. Cette nouvelle initiative va regrouper les grands designers américains qui préfèrent apparaître après la date susmentionnée, pas seulement aux États unis, mais un peu partout dans le mode.
Par ailleurs, il s’annonce des créateurs de mode qui comptent présenter leurs chefs-d’œuvre pendant la semaine de mode de New York, mais en présence d’un public restreint toujours dans le but de prendre en compte les paramètres de lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Il s’agit entre autres de Jason Wu qui compte présenter le 14 février et de Rebecca Minckoff qui propose la date 16 du même mois pour une sortie. Tous deux veulent effectuer le déplacement pour cet événement.